Prix Michel Monpetit de l’Académie des sciences

Prix Michel Monpetit de l'Académie des sciences
Prix Michel Monpetit de l’Académie des sciences

Créé en hommage à Michel Monpetit, ce prix de l’Académie des sciences récompense un chercheur ou un ingénieur qui s’est distingué par ses travaux dans le domaine des mathématiques appliquées ou de l’informatique.

D’un montant de 5 300 euros, le prix Monpetit a été fondé en 1977 par l’Institut de recherche en informatique et en automatique (IRIA), en hommage à Michel Monpetit directeur adjoint de l’IRIA, décédé dans l’exercice de ses fonctions en 1976. Prenant la suite de l’IRIA, l’INRIA a poursuivi le financement de ce prix. Il est destiné à récompenser un chercheur ou un ingénieur ayant accompli dans un laboratoire français des travaux de mathématiques appliquées relevant en particulier de l’informatique ou de l’automatique, de la robotique, du traitement des signaux, etc…

Le lauréat devra s’être fait particulièrement remarquer par l’originalité des idées de base et le caractère appliqué de ses travaux. Ceux-ci pourront également être appréciés en fonction du souci de valorisation des résultats obtenus et des possibilités d’utilisation par l’industrie française.
Lauréat 2006 – Frédéric BOYER

Frederic Boyer
Né en 1967, Frédéric Boyer est actuellement Maître Assistant (HDR) à l’Ecole des Mines de Nantes et membre de l’équipe Robotique de l’Institut de Recherche en Communication et Cybernétique de Nantes (IRCCyN). Titulaire d’un diplôme d’ingénieur en Génie Mécanique et d’un Master de recherche en Mécanique de l’INP Grenoble, il a effectué son doctorat en Robotique dans le cadre d’une convention CIFRE au sein de la société Hispano Suiza sous la responsabilité scientifique de Philippe Coiffet (du LRP). Il est aujourd’hui coordinateur du projet ROBEA CNRS “Robot Anguille” qui se prolongera dans le futur au travers du projet “RAAMO” pour “Robot Anguille Autonome en Milieu Opaque”, soutenu par l’ANR. Frédéric Boyer s’est vu décerné cette année 2006 le prix Monpetit pour l’ensemble de ses travaux. Ceux-ci concernent essentiellement : la dynamique des systèmes multi corps déformables, la dynamique sur les groupes de Lie, la théorie géométriquement exacte des milieux continus, la commande d’attitude de satellites et s’orientent résolument depuis ces dernières années vers la locomotion des robots hyper-redondants inspirés du vivant. Les travaux de Frédéric Boyer s’appuient sur la mécanique géométrique et visent à considérer la dynamique des systèmes étudiés, de leur écriture, à leur exploitation pour la simulation et la commande, directement sur les espaces géométriques dans lesquels ces systèmes « vivent ». Ce point de vue lui a permis de proposer de nouveaux modèles (robots déformables, bras de navettes, câbles, robots serpents…) dont la concision a été exploité pour la simulation rapide (simulation des structures déformables pour la réalité virtuelle dans le cadre d’une collaboration avec le CEA notamment), et la commande.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *